Conference paper (in proceedings)

Apprendre à communiquer en anglais (L3) via la plateforme numérique MORE! ?

Créativité, transformations et innovations en éducation

  • 2024
Published in:
  • Livret des résumés de la Semaine internationale de l'Education et de la Formation (SIEF) / OBSEF. - Lausanne, 2024. - 2024, vol. SIEF2022, p. 484-486
French L’apprentissage des langues, notamment le développement de l’oral, est un enjeu important à l’école primaire (PER, 2012). A ce dernier s’adjoint l’intégration des artefacts numériques qui deviennent partie intégrante des cours favorisant toute situation de formation par médias interposés (Blyth, 2008). L’Apprentissage des Langues Médiatisé par les Technologies (Qotb, 2019) est un objectif offrant à l’élève la possibilité de produire et échanger en utilisant de façon appropriée les différents canaux de communication disponibles (PER, 2021). Dans notre communication, nous centrons notre intérêt sur la plateforme numérique https://moreciip.cambridge.org/login liée aux manuels d’anglais MORE! (2013, 2014). Nous sommes à l’intersection des axes peu traités ensemble dans la littérature : Enseignement de l’oral, Éducation numérique et Apprentissage dès le jeune âge. Notre cadre théorique de l’enseignement-apprentissage est celui de Schneuwly et Dolz (2009). L’oral est vu comme un objet d’enseignement (Plane, 2015), sa conception est pragmatique, se déclinant en actes de parole (Coste et al., 1976) enseignés (et censés être appris). En accomplissant des tâches, la communication est développée, dans ses dimensions linguistiques, sociolinguistiques et pragmatiques (CECR, 2001). L’éducation numérique nous amène à nous appuyer également sur les concepts de médiatisation de l’apprentissage (Ciekanski, 2014) dans un environnement multimédia qui permet « un degré plus ou moins élevé d’interactivité » (Rézeau, 2001 : 233) entre l’apprenant et les éléments précités. Dans un tel contexte technopédagogique, de nouvelles compétences sont à développer par l’élève. La mise à disposition d’une plateforme fait appel à « des compétences multimodales visant des capacités de lecture, de communication qui combinent efficacement l’écrit, l’image et l’audio de par des supports médiatiques variés » (Lebrun, Lacelle & Boutin, 2012 : 76). Trois questions de recherche guident nos réflexions : Quelle place est accordée aux activités orales ? Quelles dimensions de la communication sont développées chez l’élève ? Comment sont-elles médiatisées ? Nous abordons les processus sous-jacents à l’interactivité d’une activité : compétences métacognitives, contexte de communication, mobilisation des savoirs, prise en charge autonome des apprentissages et les aspects de motivation chez l’élève (Amadieu & Tricot, 2020 : 68). L’approche méthodologique est inductivo- déductive (Saada-Robert et Leutenegger, 2002), par l’étude de la fréquence des activités, la présence/absence des dimensions communicatives et leur catégorisation sur un tableur. A partir des résultats, nous réfléchirons sur les retombées en éducation et formation.
Language
  • French
Classification
Education, teaching
Other electronic version

Version en téléchargement

License
License undefined
Persistent URL
https://fredi.hepvs.ch/hepvs/documents/327794
Statistics

Document views: 5 File downloads:
  • SIEF2022_Livret_Resumes_final.pdf: 4