Inachèvement de l’œuvre et tentation de la fragmentation : A propos des Portes d’Italie d’Adrien Pasquali
Book chapter

Inachèvement de l’œuvre et tentation de la fragmentation : A propos des Portes d’Italie d’Adrien Pasquali

  • 2011
Published in:
  • Adrien Pasquali, Chercher sa voix entre les langues. - 2011
French [Résumé de l'ouvrage collectif] : Questionner les frontières – du monde réel, de la raison et de la folie, du silence et de la parole, ou celles des langues. Tenter de guérir d’un défaut d’origine par l’exercice de la traduction. Passer enfin de l’étude des autres ou du pastiche à l’invention de soi : telle fut l’ambition d’Adrien Pasquali, dont l’œuvre protéiforme ressemble à une autobiographie de l’esprit. Fils d’immigrés italiens né à Bagnes (en Valais) en 1958, auteur d’une thèse de doctorat sur Ramuz et d’une œuvre critique abondante, il était devenu l’un des meilleurs auteurs de sa génération. Il s’est donné la mort à Paris en 1999, vouant sa trajectoire d’écriture à un fondamental inachèvement.

« Migrant » d’une langue à l’autre d’autant plus fasciné par les récits de voyage qu’il ne voyageait pas ; écrivain hanté par les pièges et les jeux du langage ; chercheur curieux de génétique textuelle que le travail sur autrui ramène en définitive à soi : ce sont là les multiples facettes intimement solidaires d’Adrien Pasquali, que cette première monographie critique mettra en perspective en convoquant pour ce faire trois générations de chercheurs. Puisse-t-elle permettre de mieux faire lire et aimer la voix énigmatique de celui qui, en 1998, décrivait sa situation comme une « impasse irrésolue »…
Language
  • French
License
Rights reserved
Identifiers
  • ISBN 9782881826962
Persistent URL
https://fredi.hepvs.ch/hepvs/documents/323195
Statistics

Document views: 8 File downloads: